Notre système utilise la technologie RFID d'identification électronique. Bien que l'ensemble du système soit développé par nos soins, il s'agit d'une technologie éprouvée utilisée par exemple sur tous les grands marathons.

Le principe est simple : chaque coureur porte à la cheville un bracelet électronique servant à l'identifier. Dans un premier temps, lorsque le coureur passe sur les antennes disposées sur le sol, celles-ci interrogent la "puce" électronique placée dans le bracelet (figure1). Puis dans un deuxième temps, la "puce" répond et renvoie un code unique correspondant au numéro de dossard du coureur (figure2).

Figure 1

Figure 2

Cette opération peut s’effectuer jusqu'à plus de 5 fois par seconde. Ce qui, sur une ligne d’arrivée de 4 m par exemple, autorise un débit théorique de 20 coureurs à la seconde soit 1200 à la minute.

Le code est ensuite envoyé au système de chronométrage informatique qui va en déduire le temps de passage au point identifié, qui peut être soit le temps d'arrivée, soit éventuellement un temps de passage intermédiaire en fonction de l'endroit où seront placées les antennes.